A huge collection of 3400+ free website templates www.JARtheme.COM WP themes and more at the biggest community-driven free web design site

icone actualite 01

Actualités Évènements

Article 13 : Interview de Renaud

Renaud, deux compagnons et un bénévole de la communauté d’Emmaüs Lyon ont tenté la traversée du Détroit de Gibraltar début septembre dans le cadre de l’Article 13. Près de deux mois après, Renaud (responsable à Emmaüs Lyon) nous a fait part de son ressenti.

 

 

 

Cette traversée n’était pas une première pour lui mais sa participation restait une évidence.

Pour cet évènement, il se considère avant tout comme un encadrant. Il coache, équipe et assure la sécurité des autres membres de la communauté pour ce parcours en kayak.

S’il s’engage, c’est aussi bien sûr par Solidarité. Pour lui, la cause soutenue est une question d’Humanité.

 

« Quand on voit ce que deviennent les migrants quand ils sont sur notre sol, on peut se poser des questions. »

 

Renaud estime que les choses ne peuvent pas rester ainsi et qu’il est de notre devoir d’accueillir les migrants dignement, de ne pas les laisser vivre en zone de transit dans de telles conditions.

 

Au-delà de cette motivation, l’expérience lui semble très enrichissante ; en terme d’empathie, de contacts, de prise de conscience et indéniablement de partage.

Le Maire de Tarifa et Grande Synthe étaient présents alors que règne un immobilisme politique général. Il était donc impératif de profiter de l’occasion pour partager le point de vue d’Article 13.

Pour Renaud, des solutions doivent être trouvées et chacun doit pouvoir être intégré, notamment par le travail. Cela est très complexe puisque dans les fait, une fois sur le sol, leurs droits sont quasi inexistans.

Par ailleurs, environ 400 associations dont Emmaüs France travaillent en ce moment sur le sujet à une échelle beaucoup plus grande et sous forme de collectif afin de créer des « états généraux » concernant les migrants. Ceux-ci viseraient à favoriser le statut des migrants via des modifications législatives.

 

Pour l’avenir, Renaud est résolument optimiste.

 

« On ne peut que progresser vu d’où on part. Nous pouvons nous faire entendre et si nous ne cédons rien, nous y arriverons. »

 

Il est à noter que des initiatives sont déjà mises en place, notamment dans les zones transfrontalières par un travail commun des associations.

 

A titre personnel, cette aventure a permis à Renaud de voir réellement les conditions des migrants de plus près. Avant, cela lui paraissait être quelque chose de caché.

 

« J’ai vu des migrants empilés les uns sur les autres, parqués comme des animaux. Ça marque, ça laisse des traces… »

 

Même les mineurs, parfois enfants soldats, semblent totalement abandonnés et n’ont droit à rien : ni allocations ni hébergement.

 

A l’approche de conclure, Renaud évoque son simple espoir que de plus en plus de personnes prennent conscience que les migrants n’ont rien choisi.

 

« C’est la vie qui les a jetés sur nos côtes. C’est à l’humanité de lui ouvrir son cœur. »

 

Pour résumer cette expérience en trois mots, il reprend finalement sans hésitation ceux de l’Abbé Pierre :

 

« Ne lâche rien ! »

Newsletter

Nous trouver !

 Suivez-nous

face03 you3